Accra accueille l’AGRF en septembre 2019

Après Kigali, au Rwanda, en 2018, la capitale ghanéenne a été choisie par le comité d’organisation pour abriter l’édition 2019 du Forum sur la révolution verte en Afrique (AGRF).

Après 2010, Accra, la capitale du Ghana, va abriter, du 3 au 9 septembre 2019, le forum de cette année. C’est ce qui ressort du protocole d’accord signé par Owusu Afriyie Akoto, ministre ghanéen de l’alimentation et de l’agriculture, au nom du gouvernement du Ghana et par Agnes Kalibata, présidente de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) (le partenaire d’exécution du Forum qui héberge le secrétariat dans ses bureaux centraux à Nairobi, au Kenya), au nom des partenaires de la FRAG. Le 16 avril 2019 a été retenu pour la cérémonie de lancement officiel de l’AGRF 2019. Ce sera lors d’un petit-déjeuner des partenaires et des médias. La veille, les médias vont visiter un projet mettant en avant la numérisation au travail.

L’édition de 2019 de l’AGRF se déroulera sous le thème : « Développement numérique : Comment tirer parti de la transformation numérique pour créer des systèmes alimentaires durables en Afrique ». Il s’agit, selon les organisateurs, de « se mettre ensemble, pour identifier et catalyser les politiques, programmes et investissements permettant de tirer parti de la transformation numérique pour créer des systèmes alimentaires durables en Afrique ». Et cela, « compte tenu de la croissance sans précédent et de l’adoption des technologies numériques, l’Afrique a la possibilité de sauter la trajectoire de transformation agricole du passé et de révolutionner la vie en surmontant la révolution, en accélérant le changement, en créant des emplois de demain et en exploitant le succès à grande échelle ».

La rencontre d’Accra se tiendra dans un contexte où l’Afrique a connu une croissance économique soutenue et une modernisation de son économie pendant plus de deux décennies, alimenté par une transformation agricole inclusive et par la croissance rapide des innovations numériques. Dans le même temps, son économie a crû de 35% entre 2000 et 2014 et le taux de pauvreté est en baisse. Le pourcentage de personnes vivant avec moins de 1,90 USD par jour est passé de 54% en 1990 à 41% en 2013. Pour les spécialistes, « C’est le siècle de l’Afrique ! »

Accra s’attend à recevoir plus de 2 000 délégués et hauts dignitaires, dont d’anciens chefs d’État et de gouvernement ainsi que des ministres de l’Agriculture et des Finances, des gouverneurs des banques centrales, d’éminents dirigeants d’institutions de développement mondiales et régionales et de bien d’autres personnalités.

Créée pour la première fois en 2010 à la suite d’une série de conférences de trois ans sur les conférences sur la révolution verte en Afrique (AGRC) organisées à Oslo en Norvège de 2006 à 2008, l’AGRF est devenue la « plate-forme de plates-formes agricoles » de l’Afrique, qui rassemble un large éventail d’acteurs critiques.

Bernard Bangda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *