Cameroun : Paul Biya réélu pour sept ans

Lundi 22 octobre 2018, le Conseil constitutionnel a proclamé les résultats de l’élection présidentielle du 7 octobre 2017 au Cameroun. Sans surprise, le chef de l’Etat sortant, candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), l’emporte avec 71,28%. Il devance Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) qui récolte 14,23% des voix. Le trio de tête est complété par le candidat du parti Univers, Cabral Libii Li Ngue, qui s’en sort avec 6,28% des suffrages exprimés. Joshua Osih du Social Democratic Front (SDF), 4ème avec 3,35%, chute au bas du podium.

La proclamation des résultats de cette élection présidentielle se déroule une semaine après le début du contentieux électoral provoqué par les recours introduits notamment par Maurice Kamto, Joshua Osih et Cabral Libii. Tous demandaient l’annulation partielle ou totale de ce scrutin en se basant sur des fraudes électorales supposées et l’élection au rabais dans les Régions du Nord-ouest et du Sud-ouest pour ce qui est du candidat du SDF. Jugés recevables sur la forme, tous ces recours avaient étaient rejetés dans le fond, le Conseil constitutionnel, présidé par Clément Atangana, ayant estimé qu’ils n’étaient soutenus par aucun moyen de droit.

Avec sa réélection officielle ce jour, le président Paul Biya, âgé de 85 ans, entame un 7ème mandat à la tête du Cameroun.

Pour rappel, c’est le 6 novembre 1982 que feu Ahmaqou Ahidjo, premier président de la République du Cameroun, passe le pouvoir à Paul Biya après avoir annoncé sa démission dans un message radiodiffusé à la nation deux jours plus tôt. A 49 ans, Paul Biya succédait ainsi à celui dont il avait été pendant sept ans le seul Premier ministre après avoir été son secrétaire de la présidence de la République. Son accession à la magistrature suprême était une conséquence de la Constitution de l’époque qui faisait du Premier ministre le successeur du chef de l’Etat en cas d’empêchement, de vacance, de démission ou de décès.

Bernard Bangda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *