Cameroun : promouvoir la consommation du bois légal

C’est l’objectif d’une campagne intitulée « le bois légal, c’est génial » initié par le CIFOR

Les Camerounais sont encore peu intéressés par l’origine du bois qu’ils achètent, mais un nombre croissant de consommateurs est prêt à changer ses habitudes de consommation pour favoriser des produits légaux et durables. Telle est la conclusion principale d’une étude récente menée par le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR) et ses partenaires, qui explore le marché domestique du bois au Cameroun depuis dix ans.Compte tenu des résultats de ces recherches, le CIFOR et ses partenaires ont décidé de lancer la campagne « Le bois légal, c’est génial », qui vise à sensibiliser les Camerounais sur l’importance de choisir des produits en bois durables et à stimuler les demandes de bois d’origine légale. La campagne est organisée dans le cadre du projet « Essor des demandes publiques et privées en sciages d’origine légale au Cameroun », financé par le programme FAO-UE FLEGT. Parmi de nombreuses activités, la campagne grand public, qui se déroulera d’ici à décembre 2018, comprendra une campagne numérique de sensibilisation via les médias sociaux, un tour des marchés du bois à Yaoundé pour sensibiliser des menuisiers et des professionnels du secteur, la distribution de prospectus et d’affiches, et la production de spots radio et de tables rondes. Elle vise à cibler les consommateurs urbains qui peuvent faire contribuer, de cette manière, à améliorer la légalité et la durabilité du secteur du bois au Cameroun.

Compte tenu du fait que les consommateurs privés constituent des acteurs majeurs dans l’utilisation des bois au Cameroun, cette campagne devrait avoir un impact réel sur l’augmentation de la demande de bois d’origine légal dans le pays. « La croissance économique attendue à moyen et long terme au Cameroun devrait faire émerger une classe de consommateurs dotés d’un niveau de revenu leur permettant d’acheter des produits dérivés du bois d’origine légale et, plus globalement, de meilleure qualité », explique Liboum Mbonayem, chercheur au CIFOR et l’un des coordinateurs de cette campagne. « Nos recherches ont trouvé que tous les consommateurs camerounais ne sont pas insensibles à l’origine informelle des sciages qu’ils achètent, et certains accepteraient de payer un peu plus cher pour acquérir du bois d’origine légale », affirme à son tour Edouard Essiane Mendoula, aussi chercheur au CIFOR. « Pour ces consommateurs, il existe un lien entre la légalité et la qualité des produits : acheter un sciage légal, cela veut dire s’adresses à un vendeur ou un menuisier professionnel, qui accorde de l’importance à la qualité de ses produits », ajoute-t-il. L’objectif de cette campagne est donc de traduire cet intérêt en un changement de comportement des consommateurs.

Source : CIFOR

Sébastian Chi Elvido, Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *