Deux milliards de dollars attendus du café vert en Ouganda en 2019

L’annonce est du président de la République lors de son discours sur l’état de la Nation.
« Si nous pouvons augmenter notre production à l’hectare de 0,67 t actuellement à 2,2 t/ha comme au Brésil et au Vietnam, l’Ouganda pourrait gagner environ 2 milliards de dollars du café vert à lui tout seul ». Ces propos sont du président ougandais, Yoweri Museveni, au cours de sa présentation de l’état de la Nation le 6 juin 2019 à Kampala, la capitale du pays. Abordant la production du café, le site www.commodafrica.com, qui relaie cette information, apprend que le chef de l’Etat ougandais entend booster la production locale afin de générer davantage de devises. Selon Yoweri Museveni, la distribution des plants de meilleure qualité et l’amélioration des pratiques en matière de récolte, d’opérations post-récolte et de stockage peuvent permettre d’atteindre l’objectif fixé. Bien plus, selon lui, l’Ouganda pourrait même gagner 6,7 milliards de dollars si son café vert était torréfié. Et s’il était transformé en café soluble, l’on atteindrait le cap de 16,8 milliards de dollars par an injectés dans l’économie ougandaise.
Pour rappel, le pays a encaissé 492 millions de dollars en exportant 3,32 millions de sacs de 60 kg (MS) en 2017/18. En passant à 2,2 t/ha, la production de café vert, essentiellement du Robusta, atteindrait 21 millions de sacs de 60 kg par an contre 5,1 Ms en 2017/18.
Bernard BANGDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *