La Chine s’apprête à doubler ses ventes du riz en Afrique

L’Empire du Milieu voudrait accroître ses exportations de riz vers ce continent.
En 2019, la Chine projette de faire passer ses exportations de riz vers l’Afrique de 1,5-2 millions de tonnes (Mt) en 2018 à 3 Mt en 2019, a-t-on appris du président honoraire de l’Association des exportateurs de riz de Thaïlande, Chookiat Ophaswongse, interrogé par Reuters. Pour y parvenir, explique M. Ophaswongse, Pékin compte sur un stock de 120 Mt de « vieux riz ». Malgré ce qualificatif, l’option prise par la Chine ne rassure pas ses concurrents, notamment la Thaïlande. La menace est telle que le 5% riz blanc chinois se vend à 300 dollars la tonne contre 390 dollars pour un riz similaire thaï, 360 dollars pour un vietnamien et 370 dollars pour un indien. La politique de vente de la Chine est d’autant porteuse que, selon Chookiat Ophaswongse, « en 2018, les prix du riz ont été en moyenne de 507 dollars la tonne, en hausse de 14,1% par rapport à 2017 ».
Pour ce qui est de la Thaïlande, ses ventes de l’ordre de 11,09 Mt en 2018 sont en baisse de 5% par rapport aux 11,67 Mt de 2017. Elles restent supérieures aux 9,91 Mt de 2016. L’inquiétude est telle que les prévisions de 2019 ne sont pas bonnes pour les exportateurs thaïs qui misent sur pas plus de 9,5 Mt. Plus grave, la Thaïlande n’a plus de stocks de vieux riz dont le prix aurait pu concurrencer plus aisément l’offre chinoise.
Enfin, en appui à sa politique de vente agressive en direction de l’Afrique, la Chine mène une politique très active de plantation de nouvelles variétés de riz aux rendements élevés, avec pour objectif, selon Chookiat Ophaswongse, d’« inonder les marchés de la région, notamment Hong Kong, l’Indonésie, la Malaisie ou encore les Philippines, les principaux marchés de la Thaïlande ».
Bernard Bangda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *