Le Sénégal veut revoir sa politique de subventions agricoles

Le gouvernement souhaite que ces fonds bénéficient directement aux producteurs.

Pour l’Etat du Sénégal, il vaut mieux soutenir le prix de l’arachide payé au producteur plutôt que subventionner l’achat de semences.  C’est ce qui ressort du bilan de la campagne agricole 2018/19 présenté par le directeur du développement rural de la région de Thiès le 14 juin 2019. Mamadou Guèye indique que cette subvention n’arrivant pas toujours aux personnes ciblées, il faut aussi revoir le modèle de distribution des semences.

La posture de M. Guèye reflète « les pressions des bailleurs de fonds sur l’Etat du Sénégal pour que le modèle de distribution des semences soit revu ». Selon l’adjoint au gouverneur de Thiès, le système profite aux gros producteurs. Ils achètent des semences et des engrais pour les revendre plus chers. Or, cette subvention est destinée surtout aux petits producteurs.

Selon APS, l’Etat a pris ses responsabilités. Il compte ramener la subvention d’environ 100 millions de dollars à environ 87 millions de dollars la campagne prochaine.

Il n’y a pas seulement les subventions des semences qui posent problème. « Sur un million de personnes, si seules 9 personnes peuvent acheter un tracteur, il y a problème », indique Mamadou Guèye. Qui révèle que « pour le moment, sur le quota régional de 22 tracteurs dont seuls six ont été jusque-là réceptionnés, 9 requérants ont payé ».

Bernard Bangda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *